Tableur et hégémonies mayas

Publié le par Elwin

Finalement,

 

je vous poste aujourd'hui un autre lien, qui me servira de test sur l"hébergement de fichier. J'ai donc mis en téléchargement un fichier excel créé il y a quelques semaines faisant le point sur les différentes cités mayas de la seconde moitié du VII° siècle, afin d'y voir plus clair sur le contexte.

 

C'est un pur document de travail, ne vous attendez donc pas à avoir une présentation exhaustive de ces cités. L'objectif était de comprendre les dynamiques et alliances de l'époque, tout en dégageant eventuellement des caractéristiques marquantes de ces communautés. On est vraiment dans le cadre de l'outil de travail, un doc qui évoluera jusqu'a cloture du projet.

 

Vous allez voir, il y a de quoi faire.

 

Le document comprend également des entités non mayas du Mexique central, et je suis parti de l'hypothèse que Teotihuacan était encore debout. Cela permet de pouvoir jouer la fin de cet empire tout en gardant le croustillant affrontement entre les hégémonies de Calakmul et Tikal, les superpuissances mayas de l'époque.


ça se passe ICI.


Tapez d'abord le code anti spam sur la première page, puis sur la seconde attendez la fin du discret décompte situé à droite de l'onglet téléchargement Premium. Une fois une minute passée (le temps de se taper la pub...) vous pouvez télécharger le fichier.





E.

Publié dans Blabla conceptuel

Commenter cet article

Nonène 24/06/2008 20:39

Je n'ai pas réussit à télécharger le doc. Je ne comprends strictement rien à ce site d'hébergement.

Elwin 25/06/2008 11:17


Ok, c'est vrai que ça n'est pas évident au premier coup d'oeil. En fait sur la première page affichée tu dois taper un code de sécurité dans la partie supérieure (pour vérifier que tu n'es pas un
bot, comme pour les com sur les blogs). Tu cliques ensuite sur télécharger.
Là on te propose deux modes de téléchargement: premium (en gros) et... normal, mais qui n'apparaît qu'au terme d'un discret décompte de 60 secondes. ça n'est pas visible au premier coup d'oeil,
mais il faut bien regarder la page (j'ai du y regarder à deux fois pour trouver).

E.