Sous les pavés le secret...

Publié le par Elwin

Salve!

Je vous livre aujourd'hui la préface du Grand Cloaque, qui est encore la meilleure présentation de l'ouvrage que je puisse faire. Le texte est accompagné d'une illustation de Fablyrr, dessinateur qu'on retrouve sur le projet de jeu de rôle
Anthéas, et qui nous prépare un très alléchant projet personnel nommé Project Pelican.
Le blog du monsieur est
, et son site ici.

***


Depuis les temps les plus anciens, des cavernes du Néolithique jusqu’aux laboratoires fantasmés de l’Area 51 en passant par le souterrain secret du Pendule de Foucault,  les profondeurs de la Terre ont été synonymes de secrets. Dans l’imaginaire de l’humanité il y a sous nos pieds des passages étroits et mystérieux, menant vers une vérité terrible et fascinante à la fois. Un monde réservé aux initiés mais aussi aux parias, quand les deux ne font pas un seul homme. On pense au fantôme de l’Opéra ou à d’improbables cours des miracles, bercées par le souffle chaud d’un enfer désormais tout proche…

 La Rome antique a eu des souterrains célèbres, en abritant en son sein les égouts du Cloaca Maxima et les catacombes chrétiennes, creuset étrange d’où le christianisme gagna les sommets de l’empire. Le génie civil romain fit du premier un lieu extrêmement fonctionnel, toujours en activité presque deux mille ans après, alors que le second fascine par sa dimension secrète, religieuse et un peu morbide, tout comme le font également les catacombes de Paris.

 


Un tel site, placé au cœur de la capitale, est une inspiration de choix pour Etherne. Il permet de passer en quelques secondes des jardins lumineux des riches domus à un monde souterrain ouvert à toutes les portes, parcourues par des sectes en mal de discrétion, des brigands en vadrouille, ou de vieux secrets abandonnés ici depuis l’ancienne époque de la Fondation. Les règles qui dominent la surface sont tous d’un coup annihilées, ainsi que les certitudes les plus cartésiennes. Ces sombres tunnels puants pourraient aussi bien mener en enfer, que le visiteur n’en serait pas surpris… Il aurait été dommage de laisser de côté un tel décor, si propice à une ambiance faustienne.

C’est là le principal objet de ce supplément : proposer un cadre de jeu différent et typé dans la capitale même, où les Personnages Joueurs (PJ) trouvent une terra incognita à leur propre seuil, plongée dans une atmosphère mystérieuse, fréquentée par des personnalités étranges et gardienne d’un secret plusieurs fois centenaire.

Toutefois le Grand Cloaque n’est pas non plus un donjon, et ceux qui s’y aventurent devront avoir les bons sésames pour y trouver plus que le refuge de quelques parias. Nous vous proposons ainsi dans cet ouvrage un grand scénario, La tombe du Despote, et plusieurs synopsis afin d’en explorer les recoins. La cité des esclaves, le grand sanctuaire d’Hadès et les mânes de Tarquin vous attendent, franchissez maintenant le seuil qui vous sépare d’eux…

 


E.

Publié dans Etherne

Commenter cet article

fablyrr 17/04/2008 13:46

un gros merci pour tous ces compliments !

Elwin 18/04/2008 11:41


Bah ils sont bien mérités, l'argument du "Project Pelican" sonne pour moi comme un Twin Peaks musclé. :)

E.