Martial, et la poésie sous l'Empire

Publié le par Elwin

Cher lecteurs,

et plus particulièrement joueurs et MJ d'Etherne ou de Praetoria Prima, je voulais vous faire partager aujourd'hui un peu de poésie latine.
Un bref et subtil moment d'harmonie et de joie universelle.

L'auteur n'en est autre que Martial, dont je vous parlerai un peu plus loin.
Place à l'oeuvre:


Ton caniche, Manneia,
s'amuse à te lécher les lèvres et les joues.
Je n'en suis point étonné:
L'excrément est le fort de l'espèce canine.


Voilà voilà.
Quelques explications maintenant: Martial vécut sous les règnes de Néron, Domitien et Nerva. D'abord pigiste de nobles qui voulaient faire croire à leur propre talent, il devint un redoutable courtisan, flattant quelques uns par des vers, jetant la honte éternelle au front d'autres par des poèmes ignobles.

Ce lointain ancêtre de Fogiel a toutefois un certain talent, et avec deux milles ans d'écart entre lui et nous la lecture de ses vers a de quoi bien amuser (enfin, quand on a minimum de mauvais goût tout de même :) ).

En tout cas ça fait à mon sens une très bonne inspi pour mettre en place des PNJ courtisans ou faire une bonne répartie et ébahir les joueurs.

Vous en trouverez beaucoup d'autres sur l'excellent site de Pierre Troulier, auteur de la traduction des vers présentés.

Si vous préferez quelque chose de plus fin, il vous reste le poème aztèque que j'avais mis dans cet article.

E.




Publié dans Etherne

Commenter cet article

fablyrr 12/06/2008 08:51

sympa, moi qui joue a vampire epoque romaine (fin de guerre munique) je me le met en réserve, pour me l apéter un peu plus tard :)