Compétences : Chac

Publié le par Elwin

Chac, dieu de la pluie,

force de vie, maître du tonnerre et de la pluie, des mangroves et des cénotes, ciel orageux ou limpide, est une des divinités les plus populaires des Mayas.
Dans un monde où la terre s'épuisait vite, les pluies généreuses de Chac étaient indispensables à la surive de la cité. J'ai un peu élargi le concept au monde de la Nature en général, pour intégrer plus facilement la divinité au système d'Hunahpu. Voilà donc les compétences qui dépendent du dieu au grand nez crochu...
Vous avez aussi sur le blog le descriptif d'un de ses serviteurs, le petit Bacab
.

Athlétisme

« Pour apprendre à courir vite rien ne vaut un bon essaim d’abeilles. »

Onze-Fleur, chevalier dard d’Ixmuzencab [11].

                Cette compétence désigne toutes les techniques permettant d’accroître ses performances physiques, de la course à l’endurance en passant par le saut. On l’utiliser pour mesurer une action purement physique, comme soulever un objet lourd, gagner une course, franchir une crevasse, etc. La compétence Danse sacrée peut toutefois s’y substituer quant l’action comprend une part de voltige, comme un saut périlleux.

                Une demie heure d’athlétisme inflige un point de dégâts Choc.

 

Canotage

« Accrochez-vous, ça va secouer un peu ».

Deux-Pluies, guide des hautes terres [11].

                Cette compétence désigne toutes les techniques de navigation connues par les Indiens. Les esquifs sont souvent légers, et ne s’aventurent alors que rarement en mer, et jamais hors de vue des côtes. La compétence est utilisée à chaque fois qu’une situation périlleuse le nécessite, comme lors de l’assaut d’un alligator sur l’embarcation ou en cas de tempête. La voile n’est pas utilisée, aussi la navigation requiert elle toujours des rameurs ou des perchistes.

                Au-delà des pirogues, une véritable marine méso américaine a bien existé. De grands canoës servaient ainsi au canotage, pour faire circuler rapidement les marchandises. De manière plus exceptionnelle des flottes ont pu être constituées. Le Sapa Inca Tupac Yupanqi a ainsi organisé, à la fin du XV° siècle, une véritable expédition composée de milliers d’hommes et de centaines de radeaux pour explorer le Pacifique. Le voyage aurait duré un an, mais les historiens manquent d’informations sur ses résultats. 

 

Chasse

« La situation est parfois trompeuse. Tu crois chasser et tu te rends compte que tu es suivi. Pas bon. »

Shiruna, chasseur émérite d’Atutam [12].

                Cette compétence désigne toutes les techniques de chasse, à l’affût ou en mouvement. Elle permet aussi bien d’organiser une battue, de pister un adversaire que de s’occuper du ravitaillement.

 

Un personnage qui l’utilise pour ramener des provisions fraîches doit réussir un jet de difficulté fixé par son environnement.

                Terrain paradisiaque (terres des dieux, lieux mythiques) : 2

Terrain giboyeux (jungle vierge, côtes tempérées) : 3

Terrain moyen ( territoire déjà exploité, ou difficile de mouvement) : 4-5

Terrain difficile (pampa, marais) : 6-7

Terrain désertique (désert mexicain) : 8

Terrain infernal ( Inframonde) : 9

                Chaque dé de réussite représente une ration de nourriture pour une personne pour deux jours. Des personnages peuvent organiser une chasse collective et utiliser ainsi la compétence Tactiques pour essayer d’augmenter leurs gains.

 

                Un personnage qui l’utilise pour pister un adversaire qui cherche à cacher ses traces doit dépasser son score de Dissimulation. En cas d’échec il perd sa trace, et doit réussir un nouveau jet de chasse au bout d’une heure contre ce même seuil, augmenté de +1 à chaque nouvelle tentative.

                Si l’adversaire pisté n’a pas dissimulé sa piste le MJ fournit une difficulté à dépasser en fonction du terrain, la moyenne étant de 5.

 

                Enfin on utilise aussi la compétence Chasse pour identifier et connaître un animal appartenant au monde des hommes.

 

Ressources

«Arrêtes toi ! Tu as failli marcher sur cette précieuse orchidée…elle veut plus de trois charges  de coton à Yuxchilan ! » 

Fleur de Montagne, sage-femme d’Uxmal

                Cette compétence désigne toutes les connaissances et techniques de prospection des richesses de la nature, hormis celles déjà utilisées par la chasse et l’herboristerie. Elle permet à un personnage de trouver par lui-même ses matières premières (voir section Biens). Il peut tenter, avec l’accord du MJ, de trouver n’importe quelle ressource en réussissant un jet contre une difficulté équivalente à sa difficulté d’acquisition +2.

                Exemple : Quinze-Eau cherche des fibres pour fabriquer une corde. La difficulté d’acquisition de celle-ci étant de 1, il devra réussir un jet de difficulté 3 pour trouver ce qu’il lui faut.

                Sa recherche lui permet de trouver assez de ressources pour fabriquer un objet simple. S’il souhaite fabriquer un objet de taille, comme une pirogue ou une maison, fixez un nombre de dés réussis à atteindre en une ou plusieurs fois pour avoir la masse nécessaire. Un grand objet pourrait demander six réussites, un très grand une douzaine.

                Chaque recherche dure une demie journée et ne peut aboutir que si le MJ a décidé que la ressource concernée se trouvait dans la zone explorée.

 

Nage

« Une perle énorme, grosse comme ta tête petite sœur. Et je ne te parle même pas de son gardien…brrrr. »

Œil de mouette, pêcheur des îles d’émeraude [11].

                La compétence Nage qualifie la capacité à évoluer dans l’eau d’un personnage. Elle permet aussi de pêcher à la javeline et de récolter des biens marins, comme des perles et des coquillages. On considère que tous les personnages savent plus ou moins barbotter, et on demandera un jet de nage pour une action spéciale, comme plonger, endurer de grosses vagues, tenir longtemps, etc.

                Au bord de l’océan ou d’un grand fleuve Nager peut être utilisée pour pêcher, en fonctionnant comme la compétence Chasse, ou pour obtenir des ressources marines (coquillages, perles) comme la compétence Ressources.

 

Observation

«Là haut, plus que les nuages, une longue  silhouette aux ailes immenses. Ça n’était pas un aigle. »

Bouclier d’Obsidienne, chevalier-aigle de Yuxchilan [11].

                La compétence Observation qualifie la capacité du personnage à percevoir son environnement par ses cinq sens. On l’utilise pour trouver un mécanisme secret, entendre un bruit discret, identifier une odeur bizarre etc. Un jet d’observation est opposé à un seuil de difficulté fixé par le MJ ou au résultat d’un jet de Discrétion d’un autre personnage.

 

E.


Publié dans Lois célestes

Commenter cet article

Nonène 24/05/2008 13:52

Après avoir vu le dernier Indiana et après ce nouveau post de Hunahpu, l'envie de me plonger dans ce monde me démange.