Les figurines de Jaina

Publié le par Elwin

Aujourd'hui petit entracte culturel  sur un aspect méconnu de la culture maya, les figurines de Jaina.

Il s'agit de statuettes figuratives trouvée uniquement sur une île au large du Yucatàn, et en nombre apparement assez important. Concrètement ça donne quelque chose comme ça:

2860jaina.jpg









































L'énorme intérêt de ces représentations est qu'elles nous donnent un aperçu réaliste des costumes et des personnages de l'époque, et nous permettent de quitter l'abstraction et les motifs trop stylisés. Enfin bref, nous avons là une image mentale claire des Mayas ( et Itzamna sait que nous aimons ça, nous les rôlistes) qui peut supporter notre imagination.
Vous pouvez en trouver pas mal sur le net pour satisfaire votre curiosité, comme sur ce magnifique portfolio dont j'ai ignomineusement extrait la photo précédente (vous y toruverez aussi de magnifiques masques olmèques et diverses oeuvres d'art).

Mais a quoi servaient ces oeuvres, dont le style est limité à une seule petite île de la méso-amérique ? Il semble que l'île de jaïna ait été en fait uniquement une nécropole (Mouhahaha!), une terre destinée aux seuls morts, dont les tombes étaient garnies avec les statuettes les représentant de leur vivant.

Le monsieur au dessus aurait ainsi été un sacrificateur ou un joueur de Pok ta Pok, à cause de son poing de pierre (main droite) qui aurait pu servir à renvoyer la balle de caoutchouc (qui ne devait pas être touchée avec la main elle-même) ou plus prosaïquement à fracasser le crâne de prisonniers.
En passant on pourra aussi relever ses gracieux ornements de biceps (avec des fleurs s'il vous plaît) et ses boucles d'oreille, marque des hommes libres.

Plus amusant encore, toutes ces statuettes étaient munies de sifflets dans le dos. L'interprétation de cette bizarrerie est un peu ardue, mais les chercheurs pensent que l'instrument aurait pu servir à appeler le mort ou imiter le hullulement du hibou, sinistre serviteur des puissances des enfers.

On imagine aussi que cette île couverte de tombes, remplies de biens précieux, ne pouvait qu'attirer les pillards. On sait que les Mayas assuraient à cette fin des patrouilles maritimes autour de ce sanctuaire, même si du point de vue rôliste on peut aussi imaginer qu'ils étaient là pour empêcher que quelque chose sorte de l'île. ;)

E.

P.S: et bonjour à tous les rokugani ! ;)

Publié dans Sources et culture

Commenter cet article

BX 08/08/2007 23:08

Je n'avais pour ma part jamais entendu parler de cette île! Ce qui m'étonne dans ces sculptures c'est qu'on a du réalisme pur et dur contrairement au figuratif habituel. Est-ce à dire que le réalisme était dédié à la mort avec une caste de sculpteur bien définie et quelque peu maudite d'avoir à représenter cela?

Et depuis quand les Mayas ont-il des espions à Rokugan? Excuse-moi de t'avoir fait un peu de pub mais j'ai jugé que le sujet en valait la peine

Elwin 09/08/2007 09:42

Une des caractéristiques des Mayas est leur extrême richesse artistique : on pourrait presque dire que chaque cité, pour chaque siècle, eut son propre style, réaliste ou abstrait, baroque ou épuré. Il y a de fait pas mal de d'oeuvres figuratives, mais plus ou moins détaillées, et ce ne sont pas forcèment celles qui sont les plus montrées dans les ouvrages de vulgarisation (tout le monde reprenant toujours les mêmes photos, à peu de choses près).Et ne t'excuses pas pour la pub, au contraire, ça m'a fait plaisir. ;) :)E.

Roanne 04/08/2007 11:44

Elle est superbe cette statue, je suis surprise par la quantité des détails. J'imagine trop bine ce qu'en lieu pareil peut inspirer à des rollistes à l'imagination débordante ^^.

Au fait, concernant mon dernier article, malheureusement je ne suis pas moi-même en vacance, snif...