Le sourire de Neuf Crâne

Publié le par Elwin


J'ai un petit peu avancé dans la rédaction des scénarios d'initiation, et je m'oriente vers le mode aventure/action dans un monde de légende. Je vous livre ici la mise en place de cette petite campagne, ou du tout du moins son argument. Les PJ arrivent chronologiquement après  le récit suivant, et vont devoir en démêler les fils pour apprendre ce qui s'est passé, et pouvoir rémedier aux problèmes de la cité.


Attention, si vous pensez un jour être joueur (on ne sait jamais!) je vous déconseille de lire la suite.


Allez, c'est parti :


                Il y a deux uinics le roi Coquillage de Jade partit à la chasse au jaguar, entourée de sa cour, de ses chasseurs et valets. L’occasion était toute particulière puisque selon les oracles des prêtres le gibier ramené serait le symbole des temps à venir pour la cité.

                Les pisteurs du roi trouvèrent bientôt les traces d’un grand jaguar, et rapportèrent la nouvelle au roi. Ce gibier exceptionnel était idéal pour un bon oracle. Coquillage de Jade se mit donc à poursuivre le fauve avec ses meilleurs chasseurs.

                Las, la bête semblait imprenable. Sans cesse elle s’esquivait et échappait aux pièges, et semait à chaque fois un nouveau poursuivant, tant et si bien que le roi finit par se retrouver seul. Déterminé il continua la traque, pistant lui-même les traces de sa proie.

Enfin il se trouva face à face avec elle. Plutôt qu’un jaguar il s’agissait d’un véritable monstre aux muscles saillants roulant sous une peau noire satinée, presque aussi haut qu’un homme, et qui n’avait d’un félin que la gueule garni de crocs et le regard doré et hypnotique. La bête n’appartenait manifestement pas au monde des hommes.

Les deux adversaires se jaugèrent quelques interminables secondes avant de se jeter l’un sur l’autre dans une bataille féroce. Le fauve était toutefois bien trop puissant pour le roi, et il sentit sa fin approcher. Ce n’est qu’au dernier moment, alors que sa gueule s’apprêtait à écraser son visage, que la bête s’affaissa subitement, des flots de sang jaillissant de sa gorge.

Le roi ne se dégagea que pour découvrir un vieillard ricanant, un long épieu à la main encore planté sous l’omoplate du fauve. Le monarque demanda aussitôt au vieil homme ce qu’il souhaitait pour le remercier de lui avoir sauvé la vie.

« -Un seul os récompensera ma peine » répondit-t’il.

Le roi, bien que surpris, accepta la requête. Il scella ainsi son destin.

Le vieillard disparut dans la jungle, laissant Coquillage de Jade avec la dépouille de la bête. Bientôt ses chasseurs et courtisans réapparurent et fêtèrent sa victoire.

 

Ce n’est que quelques jours plus tard que le vieillard réapparut, se présentant dans la chambre même du roi. Bien que celui-ci ne comprit pas comment il s’était introduit ici sans alarmer les sentinelles royales, il se devait d’honorer son serment. Le vieillard demanda en paiement son os. Plus précisément le fémur de Neuf Crânes, protégé des Neuf de Xibalba, un sceptre que l’antique monarque avait confectionné avec sa propre jambe, selon la légende.

La relique faisait partie du trésor de la cité, mais le roi était pris au piège de son serment. Il offrit donc le sceptre au vieillard, qui disparut avec un affreux ricanement.

 

                Le soir même un énorme jaguar était aperçu dans les environs, et tuait sauvagement une jeune fille. Ainsi Yum Cimil, premier des Neuf Seigneurs de Xibalba, avait maudit Coquillage de Jade pour s’être séparé de la précieuse relique qui lui était dédiée. Chaque nuit de pleine Lune le roi se transformerait en jaguar et apporterait aux dieux souterrains un tribut de victimes en dédommagement , jusqu'à ce que le sceptre regagne sa place.

                Pendant ce temps le vieil homme réapparaissait sous ses véritables traits au sein du conseil de la cité de Copàn. Les sorciers se félicitèrent de leur stratagème pour s’emparer du sceptre de neuf Crânes, et se préparèrent à rappeler à la vie l’antique seigneur et son armée pour écraser définitivement leurs ennemis.

    Quelques jours plus tard les PJ sont convoqués pour traquer et tuer un jaguar qui erre dans les environs de la cité, et tue toutes les nuits d'innocents paysans...

E.

Publié dans Ambiance

Commenter cet article

BX 31/07/2007 11:38

Tiens du machiavélisme Elwinien! Ca fait plaisir à voir...
Je commence à avoir hâte de voir la chose au complet...

Elwin 01/08/2007 16:48

Merchi!Je préferes m'abstenir de toute date pour le moment (et plus tard aussi ^ ^), dans la mesure où je travailles de manière irréguliète, passant d'un truc à un autre ( ou en traversant des phases de vide...). Mais bon, il y a déjà pas mal de choses en place, et ça c'est plutôt bien pour un début. :)E.