Le Prestige!

Publié le par Elwin


Bon,
dans mon dernier article il est fait mention du Prestige, notion que je n'avais pas développé jusqu'ici. Je vais rattraper le coup aujourd'hui. :)  Il s'agit d'une valeur qui répresente l'aura et la place sociale des PJ. D'habitude ça ne sert pas à grand chose, pour tout dire, mais ici ça va être très concret puisque le Prestige servira  à acquérir des biens et à s'emplumer un peu plus. Si si, vous verrez, les plumes c'est très important!

Voilà donc le fameux passage:

2-6 Prestige, parures et biens

 

Prestige

                Pour l’indien qui vit dans un environnement difficile, la collectivité est la règle de survie. Les terres et les biens appartiennent d’abord à la communauté, qui va tenter de donner à chacun ce dont il a besoin, en fonction aussi de son mérite.

                Le Prestige du personnage retranscrit cette importance des personnages au sein de la cité. Il représente son aura, sa place et l’ampleur de sa réputation. Il permet aussi de savoir à quel biens ont accès les personnages et à quoi ressemblent leurs costumes, fidèles reflets de leurs existences et de leur place.

Tous les personnages, des élus reconnus comme tels, commencent avec un score de Prestige de 5. Voici une table d’échelle indicative des scores de Prestige :

 

Niveau de Prestige

Rang social

1

Barbare, homme sauvage, esclave.

2

Paysan de la cité

3

Artisan

4

Guerrier, artisan habile, chef de village

5

Elu à la création, petite noblesse, guerrier d’ordre sacré, chaman

6

Chevalier d’ordre sacré, magistrat, noble de la cité, scribe connu

7

Officier, prêtre, administrateur connu

8

Seigneur d’ordre sacré, grand prêtre, prince

9-10

Roi et reine de la cité

 

Tous les dix points de Soleil gagnés un personnage gagne un point de cadran Prestige. Une fois dix points de cadran gagnés il gagne un point de Prestige.

 

Parures

                Les parures sont constituées de tous les vêtements portés, des sandales au couvre chef. Elles retranscrivent le statut social du personnage, l’appartenance à un peuple, une cité, et ses exploits personnels.

                La parure d’un personnage retranscrit fidèlement son Prestige et ne peut évoluer qu’avec lui. Le niveau de Parures est donc égal au niveau de Prestige. Comme pour toute triche avec la cité ou les dieux, celui qui falsifierait ses parures afin de les faire paraître d’un niveau plus important serait condamné à mort par la cité, pour qui elles sont une récompense pour le mérite accompli et un signe social fort. Il est en revanche possible de ne porter qu’une partie de ses parures, quand la situation pratique le requiert, comme pour une chasse ou un déplacement en terrain dangereux.

                Un personnage qui s’adresse à un autre ayant un niveau de parure inférieure dispose d’un bonus de +1 pour ses jets d’Intimidation et d’éloquence.

 

Biens

                Le personnage vit au sein d’une cité où la communauté est la règle. Il dispose de tout ce qui lui est nécessaire pour remplir sa fonction et vivre dignement. Une fois le métier d’un personnage défini, considérez donc qu’il a tout ce qui est nécessaire à son exercice.

                En cours de partie les personnages peuvent toutefois être amené à négocier ou produire de nouveaux biens. Ces situations sont résolues à l’aide du score de Prestige.

                Chaque biens à une difficulté d’obtention, qu’il faut battre avec un jet de Prestige (utilisé comme un Régent) pour arriver à obtenir. Voyez la section Biens pour plus de précisions.

 

                Les objets sacrés, tels les étendards, doivent être acquis en jeu, comme trophée, dons, découvertes ou productions personnelles du personnage.

 

                La terre est la propriété unique du roi ou de la communauté, qui en donne l’usufruit aux paysans.

 

                Les marchandises appartiennent toujours à une personne publique, famille de marchands, guilde, communauté ou cités.


E.

Publié dans Lois célestes

Commenter cet article