Intermède littéraire ;)

Publié le par Elwin



Fière d'elle
est la cité de Mexico-Tenochtitlan.
Ici personne ne craint de mourrir à la guerre
C'est notre gloire
C'est ton commandement
oh Pourvoyeur de Vie!
Rappelez vous, oh princes,
ne l'oubliez pas.
Qui pourrait conquérir Tenochtitlan?
Qui pourrait ébranler les fondations du Paradis?


Poème aztèque traduit du Nahualt par Léon-Portilla


Je vous laisse méditer ces paroles et leur conjugaison en espagnol jusqu'au 19 mai. Avant ça plus de nouvelles mise à jour, votre serviteur s'absentant une grosse semaine.

E.

Source: Aztec warrior AD 1325-1521, Osprey éditions

Publié dans Sources et culture

Commenter cet article